UFR de Physique
Slogan du site

UNIVERSITE PARIS DIDEROT - UFR de Physique
Adresse officielle du bâtiment
10 rue Alice Domon et Léonie Duquet 75013 - Paris
Accès public
4 rue Elsa Morante 75013 Paris
Accès livraisons
4 rue Alice Domon et Léonie Duquet 75013 - Paris

Images du monde vivant
Article mis en ligne le 2 décembre 2013
dernière modification le 3 décembre 2013

par F.O
logo imprimer

Voici quelques unes des techniques de microscopie abordées dans la licence professionnelle Biophotonique.

Microscopie électronique à balayage

La microscopie électronique à balayage (MEB ou SEM pour Scanning Electron Microscopy en anglais) est une technique basée sur le principe des interactions électrons-matière, capable de produire des images en haute résolution de la surface d’un échantillon.

Il s’agit d’un échantillon de peau prélevé et mis en culture (explants). La MEB permet d’identifier les cellules de l’épiderme (kératinocytes en gris) et les cellules de Langerhans (en blanc). Les cellules de Langerhans se détachent progressivement des kératinocytes pour migrer hors du tissu (a ,10 µm ; b, 5 µm ; c, 2.5 µm)

La microscopie en contraste de phase

Cette technique permet d’observer les cellules sans préparation ni coloration. C’est donc l’une des rares qui permet d’observer des cellules vivantes. Le principe est basé sur le fait que les structures biologiques sont transparentes, mais qu’elles ont un indice de réfraction différent.

La microscopie en lumière directe

Les structures à observer sont colorées, naturellement ou expérimentalement (le colorant se fixe de façon préférentielle sur une famille de molécules). La lumière blanche émise par une lampe est concentrée sur la préparation et la traverse. Selon l’intensité de la coloration, la lumière sera plus ou moins absorbée, identifiant ainsi des zones plus ou moins sombre

La microscopie à fluorescence


Cette technique exploite les propriétés fluorescentes de certaines molécules (émission de lumière quand on les éclaire avec une lumière de longueur d’onde supérieure). La lumière émise par l’échantillon est captée par l’objectif, filtrée pour isoler les longueurs d’ondes parasites qui pourraient brouiller le signal (comme la longueur d’onde d’excitation par exemple) puis observée.

La microscopie confocale


La microscopie confocale est basée sur la microscopie à fluorescence (c’est donc une technique de microscopie optique), mais la lampe à lumière blanche est remplacée par un laser, qui fournie une lumière parfaitement cohérente. Le laser est focalisé sur la préparation et seule la zone de focalisation sera suffisamment excitée pour émettre de la fluorescence, le reste de la préparation (sur les cotés ou sur un autre plan de focalisation) restent sombres.



Site réalisé sous SPIP
Version : 3.86.31