UFR de Physique
Slogan du site

UNIVERSITE PARIS DIDEROT - UFR de Physique
Adresse officielle du bâtiment
10 rue Alice Domon et Léonie Duquet 75013 - Paris
Accès public
4 rue Elsa Morante 75013 Paris
Accès livraisons
4 rue Alice Domon et Léonie Duquet 75013 - Paris

Laboratoire de Physique Statistique de l’ENS (LPS) - UMR 8550
Article mis en ligne le 3 décembre 2013

par F.O
logo imprimer

Laboratoire de Physique Statistique de l’ENS (LPS) - UMR 8550

Au Laboratoire de Physique Statistique de l’ENS, la diversité apparente des thèmes de recherches est grande, puisqu’on y étudie aussi bien la mécanique des fluides et des solides que la physico-chimie des surfaces liquides, les fluides quantiques, la physique de différents systèmes issus du vivant, les transitions de phases, les instabilités, les phénomènes non-linéaires, etc. En fait, d’une part, la complémentarité des théoriciens et des expérimentateurs d’autre part une certaine culture commune en physique statistique du désordre fait l’unité du laboratoire qui se traduit par de nombreuses interactions entre équipes. De plus, certains thèmes sont communs avec le Laboratoire Kastler-Brossel (LKB), le Laboratoire de Physique Théorique (LPT) le Laboratoire de Physique de la matière condensée (LPMC) ou le Laboratoire de Radioastronomie (LRA), avec lesquels il existe des collaborations : condensation de Bose-Einstein, mouillage, vieillissement des verres, turbulence. Les équipes travaillant en physique tournée vers le vivant ont aussi de très fortes collaborations avec le département de Chimie (Jullien) de l’ENS et celui de Biologie (Prochiantz, Hyrien, Lopez)

L’interdisciplinarité est très développée au LPS ou l’on tente de pousser la physique aux frontières qu’elle développe avec autres disciplines. Elle nécessite souvent la collaboration avec des chercheurs d’autres départements. De nombreuses études sont réalisées à l’interface avec la biologie et sont souvent menées en collaboration avec des biologistes et des chimistes. Une équipe étudie les mécanismes d’action d’une molécule de divers enzymes sur une molécule d’ADN. Une autre équipe s’intéresse aux mécanismes d’adhésion cellulaire et de reconnaissance cellulaire par des mesures d’interactions entre molécules biologiques ou entre cellules. Des études théoriques de croissance en milieu viscoélastique (gel) sont en cours de développement pour mieux comprendre l’action mécanique des cancers. De nombreuses autres études réalisées au LPS intéressent d’autres disciplines : la mécanique (le froissage des tôles, l’hydrodynamique des fluides complexes en collaboration avec le laboratoire Central des Ponts et Chaussées), les mathématiques, l’astrophysique (magnétohydrodynamique, turbulence, mécanique statistique avec forces gravitationnelles) ou la météorologie (la turbulence). On y développe aussi les cognisciences, des modèles économiques etc. Plusieurs de ces études ont des applications potentielles et certaines sont réalisées avec un soutien industriel

Les activités sont regroupées en trois grands thèmes principaux d’importance égale. Les équipes du laboratoire apparaissant généralement dans plusieurs thèmes.

Ces thèmes sont :

* Physique statistique de la matière condensée
* Turbulence et phénomènes non-linéaires
* Matière molle et physique tournée vers le vivant

Visiter le site.



Site réalisé sous SPIP
Version : 3.86.31